Menu

GP de Pau Historique

Vintage, ville et vitesse
L’histoire file toujours à vive allure dans les rues de Pau ! En mémoire des plus belles pages du Grand Prix de Pau, son pendant historique a encore réservé une journée mémorable au fidèle public béarnais.

Qualifs : Laurent Majou donne le tempo

Toutes nées avant 1977, les petites sportives du Trophée Maxi 1000 se sont jamais les dernières à maintenir le public en haleine dans les rues de Pau. Au vu de la séance d’essais d’aujourd’hui, ce sera encore le cas lors des deux courses de dimanche, dont l’expérimenté Laurent Majou sera l’homme à battre. Net dominateur des essais de ce samedi, le pilote de la Mini Cooper S s’élancera donc de la pole pour avoir notamment distancé la Datsun Sunny de Stéphane Codet et l’autre Cooper du jeune Enzo Thiéfain. Eux deux, tout comme Jean-François Besson et Philippe Gandini (Jem) n’en demeurent pas moins décidés à déloger le favori de son piédestal…
Le Top : 1.Majou (Cooper S), 2.Codet (Datsun Sunny), 3.Thiéfain (Cooper S), 4.Marteau (Rallye 2), 5.Besson (Alpine A110), etc.

Courses : Une Cooper chasse l’autre

Déjà maître des « qualifs », Laurent Majou remporte la course du matin au terme d’un parfait sans faute. Seul Jean-François Besson (Alpine 110) avait réussi à le surprendre au départ avant d’écoper d’un drive through pour dépassement sous drapeau jaune, puis de partir à la faute. Bien installé en position de dauphin, Philippe Gandini doit lui aussi se soumettre à une telle pénalisation (à deux reprises !), laissant ainsi Stéphane Codet hisser sa Datsun Sunny à la deuxième place, une quinzaine de secondes devant Joël Marteau. Parti troisième, Enzo Thiéfain (Cooper S) est le grand malheureux de cette course 1, dont il n’aura pas effectué plus de deux tours. En l’absence de Jean-François Besson et Stéphane Codet, mécaniques « out », et d’Enzo Thiéfain, éliminé dès le premier tour, Laurent Majou prend à nouveau ses aises en course 2. Le vainqueur du matin semble bien parti pour conserver sa suprématie mais, passé la mi-course, Philippe Gandini revient peu à peu et finit par lui chiper la première place en vue de l’arrivée. Séparés d’une demie seconde, les deux pilotes de Mini Cooper franchissent la ligne d’arrivée dans cet ordre.
Le Top 5 : 1.Majou (Cooper S), 2.Codet (Datsun Sunny), 3.Marteau (Rallye 2), 4.Isidore (Cooper S), 5.Gandini (Cooper S), etc.
Course 2 : 1.Gandini, 2.Majou, 3.Marteau, 4.Isidore, 5.Tillos (Datsun Sunny), etc.

Texte : Jacques Furet

Tags